Gagner De L’argent,

  Gagner De L’argent.«Vous faites quoi dans la vie ? » ou comment le travail nous définit .

Et sinon, vous faites quoi dans la vie ? Alors j’imagine que c’est une question qu’on n’a jamais dû vous poser hein. Et si comme moi elle vous agace, beaucoup, c’est parce qu’en fait, vraiment, on ne vous la pose pas puisqu’on ne vous demande pas à quoi est-ce que vous occupez votre temps, à quoi est-ce que vous gaspillez les précieuses minutes que vous avez sur Terre, on ne vous demande pas si vous aimez les ballades en forêt, si vous aimez vous occuper de vos enfants ou si vous aimez faire des tuto make-up sur Youtube par exemple. Cliquez ici:  Gagner De L’argent

Ce n’est pas la question qu’on vous pose. En réalité la question qu’on vous pose c’est : « Quel emploi occupez-vous ? » Parce que oui, et c’est ce que nous allons voir aujourd’hui, même si le travail recouvre bien des formes, l’emploi est la seule forme que la société reconnaît comme un véritable travail. Et c’est à partir de cet emploi, que nous en ayons un ou non, d’ailleurs, que nous allons nous définir et définir les autres. Or, quand le travail est dégradant, ennuyeux, inutile, voire nuisible, être identifié principalement à lui, bah ça engendre un certain mal-être. C’est quelque chose qu’on a pu beaucoup voir dans les témoignages avec le hashtag #OnVautMieuxQueCa, par exemple. Et c’est cette centralité du travail dans nos vies que nous allons interroger aujourd’hui, parce qu’elle pose un certain nombre de problèmes. Le premier problème, c’est celui que nous venons d’évoquer : nous sommes obligés de nous définir par notre travail, même quand nous ne l’aimons pas.

Gagner De L’argent. C’est une question qui est trop ancrée pour être contournée.

Cela va, par conséquent, créer une véritable relation d’amour-haine avec le travail. On peut, par exemple, penser à tous ces ouvriers à la chaîne qui sont littéralement détruits par leur boulot et qui, quand ils le perdent, disent n’être plus rien, et être capable de n’importe quoi pour le retrouver à nouveau. Et c’est logique, hein, parce qu’on leur a enlevé d’un coup toute leur existence sociale et toute leur valeur. Je vous conseille à ce propos l’excellent film « Attention Danger Travail » de Pierre Carles qui met en avant quelques exemples comme celui que je viens de citer. Je mettrai le lien dans la description pour ceux qui sont intéressés. Le deuxième problème, c’est que cette définition du travail est hyper-excluante et qu’elle met beaucoup de personnes de côté.Cliquez ici:Gagner De L’argent

On peut par exemple penser aux femmes et aux hommes au foyer (d’ailleurs le travail domestique est l’une des formes de travailles plus ignorées par la société) On peut aussi penser aux chômeurs, aux artistes, ou même aux étudiants. Ce qui est amusant d’ailleurs, pour les étudiants, c’est que s’ils ne travaillent pas à côté en plus de leurs études, ils sont perçus comme des feignants. Alors qu’on sait très bien que mélanger les études et le travail, ce n’est vraiment pas bon pour les études. C’est ce qui est amusant quand on me demande ce que je fais dans la vie et que je réponds que je suis vidéaste, on me rétorque quasiment tout aussi immédiatement « Oui, oui, d’accord, d’accord. Mais du coup tu fais quoi vraiment, pour de vrai ? » À l’inverse on va me reprocher de ne pas vraiment travailler et que je ferai bien de trouver un vrai métier.

 Gagner De L’argent. Et le problème de cette jalousie du métier soit-disant agréable,

c’est qu’elle nous passe sous silence toutes les difficultés rencontrées, par celles et ceux qui font des métiers dits « de planque » : les profs, tous ceux qui travaillent dans les administrations ou dans le monde du spectacle. Alors que, quand on prend ne serait-ce que les intermittents du spectacle en exemple, on voit bien qu’on a là affaire à des gens qui sont dans des conditions extrêmement précaires avec des difficultés au travail énormes, des logiques de productivité qui les dépassent et qui les aliènent. Donc on est bien aussi là dans des conditions de travail qui sont difficiles et parfois même épouvantables. Mais cette jalousie est tout à fait logique et elle en dit long sur la façon dont on valorise le travail aujourd’hui. Il faut dire que justement les métiers les plus précaires et les plus difficiles sont très peu valorisés économiquement parlant, alors c’est important de les valoriser symboliquement Sinon, si on ne nous fait pas croire que le travail cela doit forcément être aliénant, chiant, pénible, terrible, difficile, et bah, pourquoi est-ce qu’on les ferait? Pourquoi est-ce qu’on en voudrait ? Pourquoi est-ce qu’on se sentirait fier-ère de les faire ? Sincèrement, est-ce qu’on ne vaut pas un peu plus que ce que nous produisons ? Est-ce qu’une mère au foyer, un étudiant concentré sur ses études, ou un chômeur un peu artiste ne valent rien ? Parce qu’ils ne produisent rien économiquement parlant ? De mon côté, je suis persuadé qu’on vaut quand même, un peu mieux que ça ! C’est un phénomène tout à fait récent mais le travail est devenu une valeur.Cliquez ici:Gagner De L’argent

Quiconque à un emploi est bien vu, on parle d’avoir une bonne situation. Alors qu’être en dehors est perçu comme illégitime. Notre système économique a besoin de mettre le travail au centre de la vie et donc d’en faire quelque chose de désirable. C’est pour cela qu’on nous bassine à longueur de journée avec des discours idéologiques et politiques qui nous expliquent que l’on n’existe que par le travail, que l’on ne se réalise que par le travail, que sans lui on n’est rien, on ne vaut rien. La grande fonction du management actuel par exemple est de rendre le travailleur heureux même dans un boulot qui est objectivement merdique. On peut penser à toutes ces journées « J’aime ma boite », aux lipdubs, à toutes ces chorégraphies de groupes complètements ridicules pour souligner la cohésion de l’entreprise. [Ton ironique] On peut aussi penser à la gamification des pratiques avec, notamment, tout ce qui va être billets de cinéma offert aux meilleurs télémarketeux, poste d’employé du mois.

 

Gagner De L'argent
Gagner De L’argent

 

On peut aussi penser aux scores qu’on met dans les logiciels comme par exemple ceux des caissiers pour juger leur performance et peut-être même les menacer de renvoi si jamais ils n’arrivent pas à avoir un bon score, à avoir la moyenne par rapport à ce que dois produire un bon caissier. Bref les institutions capitalistes et l’idéologie néo-libérale essayent par tous les moyens de produire un travailleur heureux. Elles le structurent suffisamment en tout cas pour le pousser à la servitude volontaire, pour le déterminer à dire oui. Et pourquoi cela ? Et bien comme la démonter notamment Bourdieu avec son concept de violence symbolique, la domination n’opère jamais si bien que lorsque les dominés en sont complices eux-mêmes. Et c’est marrant quand même de constater que le travail est passé d’un mot qui vient du latin « tripalium » qui désigne un instrument de torture à la valeur la plus encensée dans nos discours politiques. Et ça, alors que très précisément, on vit une époque où il commence à être possible de s’émanciper du travail. Il faut bien se rendre compte, quand même, que le travail a toujours été vu comme une besogne, une sale besogne, un truc qu’on n’a pas envie de faire.

Les nobles, à l’époque, s’adonnaient aux loisirs, et évitaient à tout prix le travail. Et cette contradiction, les premiers à l’avoir notée, c’est Hannah Arendt et Nietzsche, qui disaient justement, très précisément: Mais alors? Mais pourquoi est-ce que la valeur travail arrive au moment où, ça y est, il commence à être un peu possible d’imaginer une société sans travail? Et donc, ce qu’ils notent c’est que, en fait, après une journée éreintante de travail, on a quand même un peu de mal à penser, on a quand même un peu de mal à se révolter, on a quand même un peu de mal à réfléchir à sa condition de travailleur.

Et donc, il y a peut-être un lien entre cette revalorisation, cette sacralisation du travail, et, le fait qu’on pourrait justement s’en émanciper. Il faut bien se rendre compte que cette sacralisation du travail, elle est nécessaire pour qu’on accepte des emplois bidons. Elle est nécessaire pour qu’on accepte à ce point que le travail soit au centre de nos vies, qu’il nous prenne tout notre temps, et qu’il détermine quasiment tous les aspects de notre vie. Si on regarde pourtant bien les mots, on ne nous ment pas. Marché du travail, ressources humaines, nous sommes bien considérés comme des produits. C’est le souhait le plus profond du néo-libéralisme, sa vision idéale du salarié étant celle de celui qui loue sa force de travail au jour le jour, tant qu’on a besoin de lui.Gagner De L’argent

Et ce manque de différenciation entre l’emploi salarié et le travail, l’occupation de façon générale, est un vrai problème. Certaines activités, non salariées, sont bien plus utiles à la société que d’autres, payées. Si j’aide, par exemple, un ami suicidaire toute une soirée, je ne suis pas payé, et je suis pourtant bien plus utile à la société que quelqu’un qui spamme nos boites mails et nos boites postales de pub. Le pire étant que celui qui spamme, quand il fait ça, il le fait parce qu’il n’a pas d’autre choix et quand il rentre chez lui, il ne se sent pas très bien, il se sent comme un nuisible. Si on commence à se rendre compte qu’on vit dans une société où l’on n’est plus valorisé en étant un nuisible payé que l’inverse, où les plus parasites sont élevés en héros et où les plus démunis, les plus précaires sont toujours ceux qui trinquent le plus, alors les discours, même les plus idéologiques, se dévoilent. Et si les structures capitalistes essayent de faire de nous des travailleurs volontairement soumis, elles peuvent aussi, avec la même force, nous mener à la révolte.Gagner De L’argent

Comme le demande Frédéric Lordon dans sa Société des Affects, Quelle est l’atmosphère passionnelle actuelle? Qu’est-ce qui nous met au travail? Le désir d’accomplissement ou la peur de la misère? L’attrait du travail bien fait, ou la peur de la sanction? La chaleur de la sociabilité au travail, ou les luttes concurrentielles? Si on part de cette prise de conscience de nos conditions, et qu’on se sert, avec la même force de détermination, de la révolte qu’elle nous inspire, on peut tout à fait les renverser. Le ras le bol provoqué par la loi El Khomri le prouve. Il est temps de montrer au marché du travail qu’au delà des lipdub et des toutouyoutous, il existe des souffrances si énormes qu’elles ne peuvent plus être tolérées. Merci d’avoir regardé cette vidéo jusqu’au bout, j’espère qu’elle vous aura plu. J’en profite pour dire qu’elle fait partie d’une série de 4 vidéos sur le travail. Celle là sert un peu d’introduction. La prochaine, la deuxième, parlera de chômage et de croissance.Gagner De L’argent

La troisième parlera de la mécanisation de l’emploi. Et enfin, la quatrième fera un peu office de conclusion et parlera aussi des solutions, de ce qu’il est possible d’espérer et d’envisager à l’avenir. J’en profite aussi pour rappeler que cette vidéo arrive en plein pendant la loi El Khomri. J’ai fait une vidéo spécifique à ce sujet que vous pouvez retrouver juste ici ou dans la description. Je tiens également à signaler à mes amis belges que je serai à la Made In Asia le week end prochain, le 12 et 13 Mars à Bruxelles. J’y tiendrai notamment une conférence, le dimanche, sur youtube, la société, toutes ces choses là… Comme l’année dernière, je serai à la Neocast à Strasbourg, les 23 et 24 Avril, et j’y tiendrai aussi une conférence sur un peu le même sujet, cette fois-ci avec Antoine Daniel, excusez du peu! Encore une fois, je tiens à remercier tous mes tipeurs qui m’aident à financer les vidéos, à rester indépendant et à proposer mon travail dans le domaine public grâce à la licence CC0.Gagner De L’argent

Si vous voulez me soutenir, les liens sont dans la description. N’oubliez pas non plus de témoigner avec le hashtag #OnVautMieuxQueCa sur vos conditions de travail, d’aller à la mobilisation le 9 Mars, c’est important. En tous cas, moi j’y serai. Et voilà, à consulter les sources, à garder votre esprit critique et tout le reste, comme d’habitude. Allez, salut!.Cliquez ici:Gagner De L’argent

As found on Youtube